CategoriesNews

De nombreux jardins souffrent de maladies, de jaunissement ou d’éclaircissement causés par des mycoses, un arrosage trop ou pas assez abondant, un manque de nutriments, des coupes fréquentes ou trop peu fréquentes, des conditions climatiques défavorables, etc…
Le mois de mars est le plus important pour redonner à notre pelouse une couleur verte éclatante. En effet, en profitant de toute la période du mois de mars, les garanties de succès pour guérir la pelouse du jaunissement ou de l’éclaircissement augmentent considérablement. La fin de l’hiver et la hausse des températures créent des conditions idéales pour une nouvelle semence de notre pelouse.

Que faire pour avoir une pelouse verte et douce pendant la saison estivale ?

La première chose à faire au début du mois de mars est de bio-stimuler le sol. Mars est considéré comme le mois de l’éveil, et la biostimulation du sol avec des nutriments maximise les chances de réussite. Cette première action doit être effectuée juste après les premières coupes d’herbe. L’herbe doit être sèche, choisissez donc le jour le plus propice. Le deuxième processus essentiel pour obtenir un tapis vert vif et agréable à marcher est la fertilisation. Ce traitement est dédié à l’herbe et lorsqu’il est mal ou pas du tout effectué, votre jardin présente les conditions idéales pour être affecté par la maladie.

Comment prévenir le jaunissement ou l’éclaircissement de la pelouse ?

Le mois de mars marque également le début de la prévention pour garder le jardin sain et sans parasites. Une bonne stratégie consiste à administrer des micro-organismes antagonistes dans le sol. En pratique, il s’agit de micro-organismes que l’on trouve dans la nature, qui combattent les micro-organismes pathogènes. Leur fonction est de « voler » les nutriments aux agents pathogènes. Cette solution est entièrement naturelle, sans conséquences néfastes pour l’homme ou le sol. Les micro-organismes antagonistes sont disponibles sous forme de préparations dans tous les grands magasins de jardinage.
La coupe de l’herbe est également importante pour prévenir l’éclaircissement et les maladies de la pelouse et pour la préparer à l’été. La première coupe de l’herbe a lieu en mars et il faut faire attention à ne pas enlever trop de longueur, sauf si vous voulez réensemencer. Dans ce cas, vous pouvez couper beaucoup plus et plus bas; vous oxygénerez également le sol.
Un conseil pratique pour que notre pelouse récupère les nutriments dont elle a besoin est de noter sur un calendrier les jours de pluie survenus au cours du mois de mars. En mars, il n’est pas nécessaire d’arroser le jardin car le temps est généralement très incertain. Toutefois, lorsqu’il ne pleut pas suffisamment, il est important de prendre soin du métabolisme de notre pelouse afin de lui garantir tous les éléments nutritifs dont elle a besoin.
Ces conseils vous aideront à accueillir la saison chaude tout en minimisant le risque de compromettre la santé de votre jardin.